Réfugié, ton frère

N°110 - Février 1988

Ils sont quinze millions environ, les réfugiés, victimes de guerres, de conflits internes aux pays, d'idéologies, de l'intervention de puissances étrangères. Parmi eux, 50 % d'enfants qui sont les plus vulnérables. Notre siècle, dit-on, est le siècle des réfugiés. L'ampleur de ce phénomène et les souffrances
qu'il entraîne font dire à Jean-Paul II : « De toutes les tragédies humaines de notre époque, la plus grande est peut-être celle des réfugiés ». F. Timmermans nous introduit aux multiples problèmes de ce drame.

Les flots de réfugiés, qui se renouvellent sans cesse, sont partis et partent encore, en très grande majorité, des pays du tiers monde, surtout : de l'Afghanistan ; du Vietnam, du Laos et du Cambodge ; de Sri Lanka, les Tamouls ; des pays de l'Afrique australe et de la « Corne de l 'Afrique » ; de l'Amérique centrale, en particulier du Salvador et du Guatemala. La tragédie des peuples de ces « points chauds » est évoquée par Winfried Moser avec le Mozambique et par André Lesouëf avec les réfugiés cambodgiens. « Réfugiés dans le monde » donne faits et chiffres.

Ce sont les pays en voie de développement qui accueillent la grande majorité des réfugiés. Par exemple, le Pakistan héberge 2,9 millions d'Afghans ; en Somalie, un des pays les plus pauvres du monde, les réfugiés constituent 20 % de la population. « Nous sommes pauvres, mais prêts à partager le peu que nous avons » (Keneth Kaunda, Zambie). L'Europe, quant à elle, abrite 709. 000 réfugiés et assure une aide de première importance aux réfugiés dans le tiers monde. Mais pourquoi, depuis quelques années, les mesures restrictives concernant l'accueil et l'octroi du droit d'asile ? R . P. Paringaux aborde le problème.

Accueil ou refus, droits et obligations, présence et insertion dans le pays étranger, rapatriement volontaire... autant de problèmes qu'affronte le réfugié. Spiritus se limite plutôt à la pastorale des réfugiés : accueil dans la communauté chrétienne (R. Rossignol), pastorale auprès des réfugiés (Doheny, A. Lesouëf) et le défi à l'Eglise (P. Arrupe). Le témoignage de Jean Dich, réfugié vietnamien, concrétise les problèmes et présente des points de vue inattendus.

Et moi, chrétien, missionnaire, qui n'ai peut-être pas de contact direct avec les réfugiés, suis-je concerné par ces pauvres ? Si Dieu, dès l'Ancien Testament (voir J. Asurmendi), prête attention au réfugié et manifeste le choix préférentiel pour les pauvres, si Jésus Christ, allant plus loin encore, a voulu s'identifier aux affamés, aux persécutés... (Mt 25, 31-46), alors tu es appelé à vivre la même solidarité, et la solidarité rend inventif pour partager la souffrance du réfugié, ton frère.

Spiritus

Réfugié, ton frère

Sommaire

DOSSIER : RÉFUGIÉ, TON FRÈRE

Franz Timmermans : Réfugiés, le prix de leur dignité
Winfried Moser : Tragédie d'un peuple au Mozambique
André Lesouëf : Cambodgiens en camps et en diaspora
Raymond Rossignol : Bienvenue dans la communauté des croyants
Kevin Doheny : Pastorale de réfugiés
Pedro Arrupe : Réfugiés en Afrique : appel et défi
Jésus Maria Asurmendi : Réfugiés, la Bible et les chrétiens
Jean Dich : La vocation d'un réfugié vietnamien
Jean Dich : Droit des réfugiés
Jean Dich : Réfugiés dans le monde : faits et chiffres
Roland-Pierre Paringaux : Crispation de l' Occident

CHRONIQUE

Bruno Chenu : Quand Dieu prend des couleurs

COMMUNICATIONS

Jacques Gadille : Session 1987 du Credic