Service de l'évangile et ministères

N°143 - Juin 1996

Depuis toujours, l’Église a su se donner les ministères dont elle avait besoin, à la fois pour sa vie propre et pour son témoignage dans le monde. Vatican II a beaucoup insisté sur le baptême comme entrée dans une Église « tout entière ministérielle » où toutes et tous sont responsables « en vue du bien commun » (1Co 12,7).

Ce cahier nous présente plusieurs témoignages où des laïcs expriment à la fois leur joie de servir la communauté et les difficultés qu’ils rencontrent, difficultés dues, en certains cas, aux circonstances socio-culturelles locales, à des concepts pas encore suffisamment clarifiés, à des structures d’Église parfois un peu « justes » et encore appelées à évoluer.

La raréfaction des prêtres a fait que de nombreux laïcs, en majorité des femmes, assument dans la communauté des rôles de plus en plus importants tout en s’accommodant mal du titre de « suppléants » : ils s’engagent dans l’action prophétique de l’Église au nom de leur baptême et, plus largement, en fonction des sacrements de l’initiation qui les ont amenés à l’âge adulte dans la foi. Mais il y a sans doute plus que cela. On remarque, en effet, que dans des circonstances qui tendent à se généraliser, des laïcs participent à la fonction pastorale de l’Église et sont authentifiés comme tels par une lettre de mission de leur évêque.

Le prêtre, de son coté, tiraillé entre son rôle de « modérateur » d’équipes pastorales (Canon 517,2), son désir d’être pasteur d’une communauté concrète et le danger de voir son ministère ramené à la célébration de l’Eucharistie et du sacrement de Réconciliation, sent le besoin de redéfinir son sacerdoce et de l’adapter à des circonstances qui ont beaucoup changé depuis les années de sa formation.

Notre dossier, à partir de l’émergence et de l’organisation des ministères dans la communauté primitive, propose des pistes de réflexion pour une meilleure organisation des services et une reconnaissance plus explicite du rôle de chacun dans l’Église d’aujourd’hui.

En chronique, l’Église de Chine nous dit sa manière de gérer cette question dans les circonstances bien particulières qui sont les siennes aujourd’hui. Nous sommes tous concernés par ce qui se passe dans ce pays où vit le quart de l’humanité.

Spiritus

Service de l'évangile et ministères

Sommaire

Éliane Lambourion : En responsabilité d’hôpital
Lucia Ribeiro : En Amérique latine, place de la femme
N. Kalonji Ngoyi : Les communautés de base à Kinshasa
Jérôme Heindrickx : En Chine, un aggiornamento
Spiritus : 15 années de réflexion et d’initiatives
Hervé Legrand : Nouveaux accents requis en théologie des ministères
Charles Perrot : Service de l’Évangile et genèse des ministères à l’origine
Alex Gillet : « N’ayez pas peur » de B. Sesboué

CHRONIQUE : Chine : une Église sort de l’ombre

F.M.M. : un voyage en Chine
Roman Malek : Intellectuels non-baptisés
Maria Goretti Lau : Formation des religieuses et des laïcs