La mondialisation, nouveaux défis pour la mission

N°146 - Mars 1997

La mondialisation n’est pas seulement « à la mode ». Elle s’impose de plus en plus comme une nouvelle manière de gérer l’économie, le commerce, l’information, les relations internationales, bref, la vie humaine dans certaines de ses composantes fondamentales. Comme la langue dont parlait Esope, elle peut être à la fois la meilleure et la pire des choses, mais pas toujours pour les mêmes personnes.

Des cinq continents, des auteurs écrivent leur désir profond de voir la mondialisation rester au service de l’humanité et même lui ouvrir un avenir meilleur. Le danger n’est pourtant pas illusoire qu’elle s’érige en hydre pourvoyeuse de marginalisation et même dévoreuse de pauvres. Les critères internationaux de développement ne sont pas nécessairement ceux des masses populaires : l’Amérique Latine et le Sud-Est asiatique s’en font l’écho dans ce dossier.

Dans ce contexte, des pauvres ont trouvé préférable d’ « allumer une chandelle plutôt que de maudire les ténèbres » : ils témoignent ici de quelques initiatives qui orientent vers les possibles de la solidarité vécue concrètement à la base.

Comment les Églises peuvent-elles annoncer la Bonne Nouvelle en ce monde qui risque la folie collective si l’argent, quittant sa condition d’outil, de serviteur, comme l’a voulu Jésus, devient un but en soi et, rapidement, une puissance incontrôlable dans les mains de quelques-uns ? Des pistes sont ébauchées dans ce cahier car, heureusement, « la mondialisation ne nous laisse pas sans parole ».

Mais ce ne sont que des pistes et, pour nous aider à « aller plus loin », la dernière contribution au dossier nous présente quelques publications récentes qui nous invitent à continuer la réflexion et à ne pas craindre la créativité.

La chronique se fait l’écho de quelques rassemblements missionnaires qui témoignent de la vitalité de la réponse aujourd’hui à l’Esprit présent dans toutes les situations.

Spiritus

La mondialisation, nouveaux défis pour la mission

Sommaire

Denis Clerc : Une mondialisation au service de l’homme
Alberto Acosta : Dialectique de la globalisation
Michel Masson : Taiwan : modernisation et identité
Emmanuel Kermoal : Les limites du « miracle coréen »
Samrid Saengvong : Une expérience d’entraide villageoise
André Poncelet : Quand les écus se baladent
Daniel Mellier : Une réponse des instituts missionnaires
Paulin Poucouta : Jésus et l’argent
Paulo Suess : La mission à l’heure de la globalisation
Ignace Berten : La mondialisation et les Églises
Jean-Yves Calvez : Les tâches de l’Église
Etienne Perrot : Pour aller plus loin

CHRONIQUES

Edith Bernard : 9e Conférence de l’IAMS
Cristian Tauchner : Assemblée du peuple de Dieu
Spiritus : 11e Conférence missionnaire mondiale
Alex Gillet : 25e Anniversaire du SUAM
Pierre Laurent : 50e Anniversaire de l’AMM
Joseph Gross : Un colloque missionnaire au Nigéria