Populorum Progressio - 30 ans après

N°148 - Septembre 1997

1967 -1997 : Spiritus a voulu célébrer à sa façon le 30éme anniversaire de l’encyclique Populorum Progressio. Nous avons donné la parole à des personnes originaires de tous les continents, spécialement concernées par les problèmes du développement. Nous leur avons posé la question suivante : « Vous relisez l’encyclique aujourd’hui : quelles réflexions éveille-t-elle en vous dans le contexte qui est le vôtre ? ».

Le Père Vincent Cosmao, dont la compétence est mondialement reconnue en la matière, a accepté de donner l’inspiration d’ensemble à ce projet. Sa contribution introduit le débat. Il commente et interroge le texte de l’encyclique à partir de la situation du monde aujourd’hui.

Les autres auteurs reviennent au message de Paul VI. Ils soulignent combien cet enseignement garde toute son actualité. Ils expriment aussi le regret qu’il n’ait pas davantage imprégné la réflexion et motivé l’action des décideurs. Ils remarquent, tous, que le passage d’un marxisme totalitaire à un libéralisme sans frein ne constitue pas nécessairement un progrès pour l’humanité. Il y aurait de quoi céder au pessimisme, mais un changement radical de perspectives peut nous laisser entrevoir des perspectives plus optimistes. Si nous ne voulons pas échouer dans cette entreprise, la dimension éthique doit retrouver sa place au coeur même de l’économie. Alors seulement, le progrès économique sera au service de l’homme, sujet responsable, et non pas simplement dévoreuse d’hommes, outils de travail.

En Asie, en Amérique latine, en Afrique, dans la foulée de Populorum Progressio, des « pauvres » se sont unis pour prendre en main leur devenir, leur « développement ». Ils témoignent ainsi de l’action de l’Esprit qui anime ceux et celles qui se rassemblent « au nom de Jésus » et qui fait naître et grandir dans leur coeur l’espérance en des lendemains possibles. Ils ont à retrouver la place qui leur revient de droit. Il ne s’agit plus tellement de rendre l’Église ou la Société attentives aux pauvres que de rendre aux « pauvres » leur place au coeur de l’Église et de la Société. C’est bien l’appel que nous adresse la Parole de Dieu dans la Bible et que nous avons parfois méconnu.

En chronique, et dans le prolongement du dossier « Chemins de conversion » du n° 147 de Spiritus, nous publions le témoignage de Mgr Thomas Menamparampil sur la « conversion » des tribus en Assam. Là-bas aussi, les « pauvres » se mettent en route ensemble.

Spiritus

Populorum Progressio - 30 ans après

Sommaire

Vincent Cosmao : Populorum Progressio, 30 ans après
Cardinal Et. Kim : L’option d’une Église (Corée)
Mathias V. Rethinam : Les pauvres, avenir du monde (Inde)
J. Kely & M. Codina : Solidarité et efficacité (Équateur)
Giuseppe di Salvatore : Quand les paysans s’organisent (Cameroun)
Gabriel Marc : Une parole plus utile que jamais (France)
Denis Goulet : Débats au sujet du développement (U.S.A.)
Franz Hinkelammert : De Populorum Progressio à nos jours - point de vue de l’Amérique latine
Damien Noël : Regard d’un exégète
Spiritus : bibliographie

CHRONIQUE

Th. Menamparampil : Conversion communautaire (Assam)