La fraternité évangélique

N°150 - Mars 1998

La fraternité, une métaphore aux racines évangéliques : le Nouveau Testament l’emploie pour parler du Royaume et, à travers l’expérience pascale des premiers disciples, de l’Église qui en est à la fois le sacrement et le moyen. Deux études exégétiques précisent le sens des textes qui s’y rapportent et essayent de cerner la signification que, petit à petit, le Nouveau Testament a donné à cette expression.

Venus d’un peu partout, les témoignages nous redisent, chacun dans leur contexte, que les cadres pourtant naturels de « fraternité » et de « famille » ont sans cesse à être évangélisés, soumis à la critique parfois corrosive d’une Bonne Nouvelle qui pousse sans cesse au dépassement des frontières quelles qu’elles soient. Nationalisme, tribalisme, ethnocentrisme, exclusivisme, tous les « ismes » à tendances identitaires, vont à l’encontre du message que Jésus est venu nous communiquer de la part de son Père et pour lequel il a donné sa vie.

Mais un signe, c’est bien connu, révèle et masque à la fois la réalité qu’il veut pointer. En l’occurrence, il affirme en même temps le « déjà là » de la fraternité et le « pas encore » qui nous invite à de nouvelles initiatives dans le respect de la diversité culturelle et avec toute la prudence de l’analogie. Convergences et divergences caractérisent, par exemple, les positions du Bouddha et de Jésus en la matière.

Le mouvement lancé par la communauté chrétienne primitive sous la motion de l’Esprit se poursuit aujourd’hui : la fraternité en Jésus doit sans cesse se définir par rapport au « monde » et s’exprimer grâce à des institutions et des médiations chargées de la faire vivre et de la promouvoir en « écoutant ce que l’Esprit dit aux Églises ».

Les chroniques rendent compte de colloques dont le thème est en relation évidente avec le sujet de ce dossier. Elles complètent ce numéro de Spiritus, le 150ème, que nous sommes heureux de vous présenter comme première livraison de cette année 1998. Cela aurait pu être l’occasion d’un bilan. Il reste à faire. Dans la foulée de l’intuition qui a été à l’origine de la revue à l’annonce du Concile Vatican II, Spiritus n’a d’autre ambition que d’oeuvrer à sa façon pour « que son Règne vienne ».

Spiritus

La fraternité évangélique

Sommaire

DOSSIER : LA FRATERNITÉ ÉVANGÉLIQUE

Benjamin Ndiaye : Communion fraternelle et communion hiérarchique
Michel Trimaille : Les avatars de l’idée de « famille »
Jan Hanssens : Expériences des TKL/CEB en Haïti
Thérèse de Villette : Fraternité ethnique, fraternité évangélique, au Tchad
Régine-Marie Malo : Communautés pluri-religieuses, au Liban
Denis Villepelet : La fraternité entre désir et réalité
Danielle De Lima : Collectifs d’A.C. et communion fraternelle
Srs Ivani et Nair : Nous parions sur la Vie, à Sao Paulo
Alfred Bour : Bâtir des « maisons de la paix » au Rwanda
Victor Corral Mantilla : Evangélisés par les pauvres : Riobamba
Dennis Gira : Compassion bouddhique et charité chrétienne
Maurice Vidal : Frères en Christ : à quelles conditions ?

CHRONIQUES

Cristian Tauchner : IXème Rencontre interecclésiale des CEB au Brésil (juil. 97)
Michel Dujarier : XXème Semaine théologique de Kinshasa (Nov.-Déc. 95)
Françoise Jacquin : Colloque sur Louis Massignon aux usa (Oct. 97)

UN LIVRE À LIRE

Michel Fédou : La foi à l’épreuve de la mondialisation, par Ch. Roucou