Cultures démocratiques - participation en Église, engagement en politique

N°155 - Juin 1999

La culture démocratique est bien ce milieu dans lequel s’expriment les aspirations des peuples et les systèmes politiques qui prétendent y répondre, du moins au niveau du discours. Elle a aussi des résonances au cœur de l’Église aussi bien dans la remise en question de son fonctionnement interne que dans la nécessité de contextualiser l’annonce de la Bonne Nouvelle. Ce dossier de Spiritus aborde l’ensemble de ces questions.

Le thème n’est pas nouveau dans l’histoire de l’Église, du moins en ce qui concerne l’implication des chrétiens dans la chose publique. Paul insistait déjà sur l’importance de la conscience personnelle comme lieu ultime du discernement éthique en matière politique et si les premiers chrétiens ont été persécutés, c’est en grande partie par ce qu’on percevait en eux une remise en question de l’ordre établi. Les textes récents du magistère insistent sur l’importance de la participation de tous aux décisions qui concernent tout le monde.

« S’il est vrai que l’Église n’est pas une démocratie, elle ne peut pas être moins qu’une démocratie » (G. Zizola) L’Église se reçoit de Dieu à chaque instant de son existence et la participation de tous ses membres s’ex­prime en termes de « synodalité », de « collégialité », de « discerne­ment », de « dialogue ». Les relations des Églises locales avec un Vatican souvent ressenti comme trop centralisateur ne sont pas toujours faciles.

Un des problèmes majeurs de la démocratie est qu’elle est toujours plus ou moins décrite par rapport à sa forme libérale, issue de la Révolution française. D’autres voies sont pourtant possibles, utopiques sans doute, mais non moins mobilisatrices et qui n’auront de chance de succès que dans un retour à une éthique plus communautaire. N’est-ce pas là le défi du combat mené dans les communautés ecclésiales de base en Amérique latine ?

Nos contemporains sont marqués par la culture démocratique et l’an­nonce de la Bonne Nouvelle doit tenir compte de cette réalité sous peine de n’être plus entendue. Il ne s’agit pas simplement de s’en accommoder, mais de croire en l’Esprit de Jésus « qui remplit l’univers » et continue à « souffler où il veut ». Un « kairos » une « espérance », bien plus qu’un obstacle à surmonter !

Spiritus

Cultures démocratiques - participation en Église, engagement en politique

Sommaire

DOSSIER : CULTURES DÉMOCRATIQUES

Christophe Rimbault : Autonomie du chrétien et autorité civile chez Saint Paul
Jean-Luc Brunin : Mission de l’Église et démocratie
Henri Deroitte : La proposition chrétienne dans l’espace démocratique en Belgique
Eric Manhaeghe : Vivre le paradoxe
S. Arockiasamy : Collégialité des évêques ; le synode pour l’Asie
Jacques Grand’Maison : Démocratie laïque : figure d’émancipation de l’Église, au Québec
Faustino Teixeira : Les communautés ecclésiales de base au Brésil
Raymond Goudjo : Démocratie et éthique politique en Afrique
M. Fernanda Espinosa : Dans des sociétés pluri-culturelles : repenser la démocratie
Isidore de Souza : Espérer en Afrique

CHRONIQUES

James Kroeger : Les sociétés missionnaires d’Asie