Figures de Dieu et mission

N°174 - Mars 2004

Dès le livre de la libération d’Israël, nous étions prévenus : « Vous ne ferez pas d’image de Dieu ! » L’interlocuteur divin avait même pris soin de dire à Moïse qu’Il portait un nom imprononçable, Lui, le Dieu qui nous échappera toujours.

Mais après nous avoir faits à son image, était-ce bien réaliste de sa part d’exiger de nous le renoncement à toute représentation ? Ne pouvait-on pas partir des catégories de l’expérience humaine (père, fils, époux, alliance, roi, noces, eau, vin, sang, feu, lumière…) pour parler de lui ? L’opération n’est évidemment pas sans danger : risque de défigurer Dieu et l’homme, de multiplier les idoles, d’annexer Dieu et de le métaboliser dans nos langages culturels.

Trois articles consacrés à la symbolique paternelle montrent que les théologiens, les missionnaires et les pasteurs de l’Église occidentale n’ont pas échappé à ces dérives. Valorisant abusivement un “père tout-puissant”, selon des conceptions romaines et germaniques, ces penseurs, ces apôtres et ces pasteurs ont glissé sdans la représentation de la paternité divine la puissance que créa leur imagination désirante. Alors comment s’étonner si la mission s’est muée en entreprise de conquête, en “guerre des dieux”, en démolition des idoles concurrentes, et si les “pouvoirs chrétiens” (en Amérique Latine, par exemple) se sont affirmés comme des dictatures.

Aussi convient-il de rester sur ses gardes, et cela de plusieurs manières :

- d’abord, aucune figure ne peut complètement et adéquatement dire Dieu qui est au-delà de tout, qui est tout et son contraire, Père et non Père, vie et non vie… Comme le rappelle la théologie apophatique.

- ensuite, il serait bon de ne pas privilégier certaines représentations au détriment d’autres : l’immutabilité et la puissance par rapport au mouvement (chemin, voie, etc.) et à la faiblesse, par exemple.

- enfin il convient de toujours s’inquiéter des possibles défigurations de Dieu véhiculées même par des représentations extrêmement prégnantes et parlantes.

Au milieu des apports riches et variés du Dossier, le lecteur appréciera tout particulièrement les contributions qui mobilisent les théologies féministes et celles des Tiers-mondes. Elles apportent un point de vue critique intéressant et fécond aux élaborations occidentales.

Un article se demande plus particulièrement quelles sont les images et élaborations psychologiques que nous pourrons valablement avoir de Dieu, quelles sont celles qui libèrent la personne humaine, même après le travail des “maîtres du soupçon”. Enfin, le dialogue interreligieux constitue un lieu privilégié où les représentations de Dieu bougent. Mais comment et jusqu’à quel point peuvent-elles évoluer chez le chrétien sans compromettre le caractère unique et achevé de la révélation de Dieu en Jésus Christ ?

L’Actualité missionnaire permet d’apprécier combien les représentations de Dieu sont riches et diversifiées chez les riverains de l’Amazone comme chez les Bantous de l’Afrique de l’Est, à Rome comme en Equateur. Elles constituent autant d’interpellations et de défis lancés aux missionnaires et aux pasteurs.

De la formation missionnaire à l’engagement des chrétiens béninois pour changer le monde, des «révélations» glanées sur la Radio Catholique à Abidjan à l’expérience de minorité en Russie, les Chroniques élargissent encore notre horizon aux dimensions du monde. La revue des livres est aussi particulièrement riche.

Bonne lecture donc de ce numéro largement préparé par l’équipe de l’Amérique Latine.

Spiritus

Figures de Dieu et mission

Sommaire

ACTUALITÉ MISSIONNAIRE

Sœur Giuliana Tosetto : La maison de “l’attente”. Le visage maternel de Dieu
Irene Dias de Oliveira : La vision cosmique Bantoue
Antonio Carlos de Meira : Du désert est née la fleur
Karl Heinz Arenz : Chez les "Caboclos"

DOSSIER : FIGURES DE DIEU ET MISSION

Janeth Betancourt : Quel est ton Dieu aujourd’hui ?
Pierre Erny : Symbolique paternelle et élan missionnaire
Guy Lamousse : Conception de la paternité de Dieu
Marie Hélène Robert : Dialogue interreligieux et représentations de Dieu
Elisabeth Parmentier : L’adieu au “money-théisme”
Pierre Lefebvre Pour aller plus loin

CHRONIQUES

Hommage à Bruno Chenu
Formation pour la Mission
On apprend bien des choses sur nos radios chrétiennes
Le dialogue islamo chrétien
Chrétiens pour changer le monde
Inculturation et minorité en Russie