Questions de temps

N°175 - Juin 2004

Que de problèmes n’avons-nous pas avec le temps ! On n’a jamais le temps, la vie passe si vite et nous oblige à courir après le temps ; on s’ennuie dans les files d’attente ; on va jusqu’à vouloir effacer les morsures du temps en gommant les rides sur le visage ; on fuit la souffrance du quotidien dans le temps virtuel où les limites de la condition humaine s’annulent si facilement.

« L’Église dans le monde de ce temps… » (titre de la Constitution pastorale de Vatican II) est donc quotidiennement affrontée aux problèmes du temps. Mais le peuple chrétien, tout entier immergé dans l’histoire, entretient un rapport singulier avec le temps. C’est cette question que le présent dossier voudrait évoquer.

« In illo tempore » disait-on autrefois en introduction aux péricopes évangéliques proclamées dans les liturgies. Sans doute pour bien marquer l’importance décisive du temps de la vie, de la mort et de la résurrection du Christ. Cet évènement structure désormais le temps par un « avant », un « après », un « avenir ».

Ceci dit les problèmes pratiques ne manquent pas. Comment vivre dans le temps-durée quand le présent, le temps-événement, nous sature d’informations, de travail ou de divertissement ? Comment prendre le temps de la rencontre et de la « co-naissance », saisir le « kairos » d’une situation, lire les signes des temps, gérer cette réalité qui nous échappe toujours ? Comment s’habituer au temps de l’autre, entrer dans le temps de Dieu, être veilleur. Les missionnaires, bien sûr, se trouvent pris eux aussi dans ces turbulences : il leur faut apprendre à vivre à des rythmes différents, maîtriser leur impatience, accepter les lentes germinations, vivre dans l’espérance. Et leur long accompagnement de la réception de la Révélation ne s’apparente-t-il pas à la patience divine ? Tout n’est-il pas finalement une question de temps ?

Des chroniques élargissent l’horizon du dossier. La première prolonge la réflexion du N° 175 sur « les Figures de Dieu et Mission ». Ensuite un théologien latino américain donne son idée de ce que pourrait être une charte œcuménique et pourquoi pas ecclésiale. Une autre chronique offre un aperçu sur les travaux du 7e Congrès missionnaire latino américain, tenu au Guatémala, et évoque les richesses et les tensions des chrétiens de ce continent. Enfin, une dernière contribution fait état des bouleversements en cours dans l’enseignement catholique en Côte d’Ivoire.

Puissent les vacances donner du temps à votre temps pour que celui-ci puisse faire son temps ! C’est sans doute le meilleur moyen de le gagner et de le sauver.

Spiritus

Questions de temps

Sommaire

ACTUALITÉ MISSIONNAIRE

Benoît Kabongo : Ont-ils trois poumons ou plus ?
Gilbert Keirsbilck : Devenir des bourreaux de travail
Marie Murat : Entre ciel et terre
Geneviève Bovagnet : Vivre en symbiose avec l’entourage

DOSSIER : QUESTIONS DE TEMPS

Jean Pierre Caloz : Le temps racheté
Gilles Couvreur : Dans un monde pluraliste
Claude Tassin : Saint Paul et le temps : l’horizon d’un jugement
Andrés Torres Queiruga : Entre l’urgence fraternelle et l’impatience qui force la main
Henri Brincard : Le pèlerinage : une aventure missionnaire
Pierre Lefebvre : Pour aller plus loin

CHRONIQUES

Figures de Dieu
Pour un manuel œcuménique
COMLA
L’éducation catholique en Côte-d’Ivoire
Revue des livres