La foi en la Parole

N°18 - Février 1964

Il est capital au propos de notre revue d'arracher le mot « missionnaire » à l'affadissement d'une dilution indéfinie. Si tous les baptisés partagent la mission du Christ comme ils participent à son sacerdoce et sont ainsi habilités à témoigner de lui, tous ne sont pas envoyés aux nations, pas plus que tous ne sont appelés aux charges du ministère. Pour le salut du monde, il est donc urgent que le Collège apostolique rende un sens à la vocation missionnaire et qu'il aide les missionnaires d'aujourd'hui à retrouver leur fonction propre. « Qui portera l’Évangile aux païens ? » Le missionnaire est celui-là, spécialement appelé et envoyé pour annoncer la nouvelle du salut à ceux qui ne l'ont pas encore entendue. Pour le missionnaire, vivre sa vocation, c'est donc se rappeler que son premier devoir est de « proclamer la Parole »... et non point de construire ! Mais, pour cela, il faut y croire. C'est la foi en la Parole qui le fait « témoin du Christ » à l'exemple de Paul et qui maintient jaillissantes, à travers les déserts de son épreuve ou de ses échecs, « les sources de son optimisme ». C'est la foi en « la puissance de la Parole », lue dans l’Écriture et écoutée dans l'Esprit, qui anime et vivifie sa prédication. C'est elle encore qui inspire ses infatigables initiatives pour la porter « aux quatre vents des ondes » ou la faire résonner, comme une insidieuse chanson, aux quatre coins des cœurs inhabités.

Dans son souci d'explorer peu à peu les dimensions d'une authentique spiritualité missionnaire, Spiritus ne pouvait donc pas ne pas s'arrêter un jour au carrefour de l'acte missionnaire par excellence qu'est l'annonce de la Parole. Ce faisant, son dessein n'est pas d'élaborer une théologie de la prédication missionnaire ni d'éclairer tout ce qui conditionne la transmission du message dans notre monde actuel ; il ne vise qu'à dégager, illustrer, fortifier les attitudes d'âmes impliquées dans l'action missionnaire, ses exigences spirituelles et sa fécondité pour la sainteté de l'apôtre, les dons de grâce aussi qui accompagnent ou constituent une telle vocation. De la spiritualité à la pastorale, le lien est étroit mais la perspective distincte et le regard complémentaire, ici plus objectif et là plus réflexif.

En signant ce cahier, notre pensée s'en va une fois de plus vers le malheureux Congo de Léopoldville, vers le malheureux Rwanda, vers tous leurs prêtres déchirés et nous nous recueillons sur la tombe toute fraîche des trois missionnaires oblats, Gérard Defever, Nicolas Hardy, Pierre Laebens, massacrés à Kilembe, dans la nuit du 22 au 23 janvier 1964.

Spiritanus

La foi en la Parole

Sommaire

DOMINIQUE NOTHOMB : Qui portera l’Évangile aux païens ?
JEAN-MARIE FENASSE : La proclamation missionnaire de la Parole
JULES CAMBIER : Paul, témoin du Christ
YVES RAGUIN : Aux sources de l'optimisme missionnaire
JEAN-LOUIS LUNOT : La puissance de la Parole selon Libermann
LOUIS RÉTIF : Aux quatre vents des ondes
AIMÉ DUVAL : Je chante Jésus-Christ

LIVRES ET CHRONIQUES
par A. BOUCHARD, F. GILS, M. LEGRAIN, J.-L. LUNOT, A. RÉTIF, CH. STIERER

Saint Paul et la parole de Dieu
La Synopse du P. Deiss
Le dixième anniversaire de la revue Christus
Annoncer l’Évangile
A la suite de Paul
Frères missionnaires

PRINCIPAUX AUTEURS RECENSÉS
AMIOT (102) - AUGRAIN (102) - BARS (108) - BERTRANGS (86) - BONNET (111) - CERFAUX (88) - CHARPENTIER (108) - DEISS (95) - DELHAYE (109) - DENIS (91-93) - DEROO (104) - DE SURGY (90) - DEWAILLY (103) - DUPONT (86-90) - DUROUX (108) - FREMIN (110) - HENRY (99) - HOPPENOT (110) - RIGAUX (102) - RAGUIN (98) - ROUSTANG (98) - SCHLIER (93) - SEMMELROTH (101) - STEINMANN (109) - TSCHUDY (109) - VANHOYE (108).