Ensemble, dans le respect de chacun

N°186 - Mars 2007

Il y a un peu plus d’un mois, toute la France a rendu hommage à l’Abbé Pierre, un homme charismatique qui a donné espoir à des millions de sans-abri en France et dans bien d’autres pays du monde. Certes, les grands médias ont mentionné l’Église dont il était membre et le mouvement Emmaüs qu’il a fondé, mais comme si ces institutions faisaient seulement partie du décor. Le charisme de l’Abbé Pierre, au contraire, fut partout exalté. C’est ce qui attire les gens, c’est ce qu’ils veulent voir, entendre et lire. Henri-Antoine Grouès – son vrai nom, ignoré de la plupart des gens – en était bien conscient et il cultivait son nom de guerre et la figure charismatique qu’il évoquait. Selon Selwyn Image, homme d’affaires anglais qui, jeune étudiant à Paris, faisait partie de la première communauté d’Emmaüs, l’Abbé Pierre agissait ainsi en tant qu’entrepreneur social perspicace et efficace. De toute évidence, l’homme charismatique avait acquis une connaissance approfondie des réalités de ce monde et il en faisait le meilleur usage possible. Ce qui explique sans doute le succès de son œuvre en France et ailleurs.

L’homme et la femme charismatiques séduisent. Ils attirent d’autres personnes et ensemble ils se mettent à l’œuvre. C’est le début d’une institution. L’actualité missionnaire en présente quelques-unes. Le rêve de mettre fin à la dépendance financière de plusieurs congrégations religieuses diocésaines au Burkina Faso se transforme en une assurance maladie engendrant à son tour un service de microcrédit. En Poitou, le discernement ensemble conduit à la solidarité profonde qui permet à l’individu de s’épanouir et de se mettre ainsi au service des autres. Au Cameroun, un pasteur protestant néerlandais, habité par le désir de diffuser la Bible, se laisse interpeller par ses « clients » et fonde plusieurs œuvres qui les aident à réellement accueillir la Bonne Nouvelle. Trois expériences sans doute très positives, mais qui révèlent néanmoins les relations souvent ambiguës, voire tendues entre charisme et institution.

Personne n’échappe à la tension entre charisme et institution mais il est souvent difficile de l’admettre. La tendance à privilégier le charisme personnel au détriment de l’institution est évidente. L’apôtre Paul demande à ses communautés d’y être attentifs et il souligne l’importance des dispositions intérieures des porteurs de ces dons. Sans amour authentique pour l’autre, on ne saurait parler de don qui vienne réellement de Dieu. C’est précisément cet amour profond qui pousse Paul à entrer en communion avec les autres apôtres du Christ. C’est seulement ensemble qu’ils pourront annoncer la Bonne Nouvelle, mais ils devront le faire dans le respect de chacun.

Le même champ de tension traverse l’histoire de l’Église. Charisme et institution ont besoin l’un de l’autre, mais le conflit est souvent inévitable. Les jeunes membres d’instituts missionnaires doivent parfois faire face au poids des habitudes. Heureusement, la plupart tiennent bon, poursuivent le discernement et relèvent de nouveaux défis, ce qui contribue à la réforme et au rajeunissement des instituts concernés.

Deux articles revisitent la question des dispositions intérieures des porteurs de charismes qui font en même temps partie de l’institution. Le premier se penche sur la gestion des limites des individus et des institutions afin d’agir réellement ensemble dans le respect de chacun. Le deuxième invite à la méditation : prenons le temps de revenir humblement à l’essentiel dans un monde caractérisé par l’indifférence.

Ce dossier, le premier d’une série de quatre qui explore le champ de tension entre charisme et institution dans l’effort missionnaire de l’Église, ne prétend pas être exhaustif. À vrai dire, nous l’aurions voulu un peu plus complet. Deux événements, l’un heureux (une grossesse), l’autre malheureux (un accident de la route), nous ont obligé à revoir nos plans à la dernière minute. Nous espérons cependant que ce dossier pourra nourrir la réflexion du lecteur car tel est bien son objectif.

Dans les chroniques, le lecteur trouvera deux contributions concernant l’Afrique. D’abord, une invitation à préparer sur le terrain la deuxième Assemblée spéciale du Synode pour l’Afrique. Ensuite, la réflexion d’un missionnaire retrouvant le Cameroun après une longue absence. La section « livres et revues » est un peu plus fournie que d’habitude, compensant ainsi son absence due à un manque d’espace dans notre numéro précédent. Bonne lecture !

Spiritus

Ensemble, dans le respect de chacun

Sommaire

ACTUALITÉ MISSIONNAIRE

Emilie Somda : De la dépendance à l’autonomie. Le cheminement de l’Association inter Instituts « Ensemble et Avec »
André Talbot : Les communautés locales en Poitou
Jaap van Slageren : Articuler charisme et institution. Le pasteur Ype Schaaf (1930-2003)

DOSSIER : ENSEMBLE, DANS LE RESPECT DE CHACUN

Jean-Pierre Lémonon : Charismes et édification de la communauté
Roselyne Dupont-Roc : Paul, envoyé par Jésus Christ et par Dieu Père…
Jean Comby : Charisme et institution à travers l’histoire
Kathleen McGarvey : L’institution, avantage ou obstacle pour la mission ?
Eric Manhaeghe : Accueil des charismes, gestion participative
Denis Gira : Revenons à l’essentiel. Une méditation sur les « quatre notes » de l’Église

CHRONIQUES

Pierre Lefebvre : Préparer le synode des évêques pour l’Afrique
Pierre Lefebvre : Le Colloque Omnes Gentes de Bruxelles
Christian Duriez : Retour au Nord-Cameroun

LIVRES ET REVUES

Un livre remarquable
John O’Brien, The Construction of Pakistani Christian Identity

Recensions
Anselm Grün, Vous êtes une bénédiction
Françoise Fauconnet-Buzelin, Aux sources des Missions Étrangères. Pierre Lambert de la Motte (1624-1679)
Jean Lecuit, « Jésus misérable ». La christologie du Père Wresinski
La quête de guérison, médecine et religions face à la souffrance
Lucien Hoffer, L’Église aux carrefours… des pauvretés hu-maines
Marc Feix, L’Église aux carrefours… des réalités sociales et poli-tiques
Rodolphe Vigneron et Bernard Xibaut, L’Église aux carrefours… des champs culturels
Vincent Jordy, L’Église aux carrefours… des chemins religieux
Des prêtres noirs s’interrogent. Cinquante ans après

Thèse de doctorat
René Tabard, Voie africaine de Christologie des apparitions pascales