Les 50 ans de Spiritus

N°194 - Mars 2009

L'ESPRIT

Spiritus a cinquante ans ! Une belle occasion pour se demander ce que veut dire ce mot latin : Spiritus. Google n’aide pas beaucoup même si Spiritus y est mentionné plus de deux millions de fois, renvoyant le plus souvent à un large éventail de produits…

Mais quittons la Toile et retournons au bon vieux dictionnaire latin-français. Surprise ! Nous avons le choix entre quelques dizaines de significations : le souffle du vent, un courant d’air, la respiration, la voix vive, l’esprit, etc. Un dictionnaire sophistiqué mentionne aussi le mot avec majuscule, souvent accompagné de l’adjectif sanctus : l’Esprit Saint. S’agissant d’une revue catholique, c’est la signification à retenir. Mais pourquoi l’Esprit Saint est-il si important pour la mission, voire pour une revue missionnaire ? Redemptoris missio, la dernière encyclique missionnaire, nous met sur la bonne voie. « Les quatre évangiles attestent un pluralisme dans l’unité fondamentale de la même mission qui reflète des expé-riences et des situations différentes dans les premières communautés chrétiennes, c’est le fruit du dynamisme communiqué par l’Esprit lui-même, cela invite à être attentif aux divers charismes missionnaires, ainsi qu’aux diverses conditions humaines et aux différents milieux » (n°23).

Dans le contexte de la mission, l’Esprit fait penser à une grande diversité de situations, d’approches, de destinataires, de réactions ; à l’ouverture, à la flexibilité ; au dynamisme, à l’initiative ; à l’imprévisible, à l’insaisissable ; à l’enthousiasme, au courage. Telle était bien l’intuition des spiritains, les fondateurs de Spiritus. Il faut que la Pentecôte continue ! Il faut que cet événement, unificateur et bouleversant, ne cesse d’être annoncé dans le monde… Depuis ses débuts, la revue Spiritus a témoigné du dynamisme de l’Esprit, protagoniste de la mission dans le monde. Elle a invité sans relâche à y réfléchir, à méditer sur cette action merveilleuse, à s’en laisser imprégner, à développer une spiritualité missionnaire.

Le dossier du premier cahier de cette année jubilaire évoque briève-ment l’histoire de Spiritus qui met en lumière l’œuvre de l’insaisissable Esprit dont le dynamisme fait progresser la mission, fût-ce de façons inattendues. Bien sûr, un bref dossier ne peut être exhaustif. Même une histoire succincte des cinquante ans de la revue remplirait plusieurs centaines de pages. Nous nous limitons ici à un survol rapide, à quelques points saillants, privilégiant les dix premières années. Elles sont les moins connues parce que les plus éloignées de nous, ce sont elles pourtant qui ont le plus contribué à façonner la revue. Nous mentionnons aussi les « étincelles » que cette entreprise osée devait inévitablement produire ; crise et conflits finalement surmontés et qui ont contribué à l’approfondissement de la réflexion fondée sur le vécu missionnaire. Les dernières décennies sont évoquées rapidement, car mieux connues de nos lecteurs, dont beaucoup sont de fidèles abonnés depuis longtemps.

Certains diront qu’il ne faut pas regarder en arrière, mais plutôt préparer l’avenir. En parcourant les 193 cahiers de Spiritus, je n’ai eu à aucun moment le sentiment de regarder en arrière. Même les quelques numéros explicitement historiques sont orientés vers l’avenir. Si on veut faire face au futur, mieux vaut savoir qui on est et d’où on vient. Ce survol historique nous situe dans le paysage des revues missiologiques. Il nous aide aussi à nous mettre toujours davantage à l’écoute de l’autre. Il est utile de savoir ce qu’un partenaire nous a dit hier si nous voulons vraiment comprendre la pa-role qu’il nous adresse aujourd’hui. Ce cahier prépare à celui de juin qui nous invitera à écouter attentivement les défis sur lesquels l’Asie désire attirer notre attention et à celui de septembre qui don-nera voix aux Africains en train de préparer un deuxième synode. Le 10 octobre prochain, lors de notre journée d’étude à l’Institut Catholique de Paris, nous chercherons ensemble à développer un regard d’avenir sur la mission. Cinquante ans après sa fondation, Spiritus est plus que jamais déterminé à aller de l’avant. La Pentecôte continue !

Je tiens à remercier de tout cœur le P. Paul Coulon, CSSp, pour son aide précieuse dans la rédaction de ce dossier. Un grand merci aussi au P. Jean-Yves Chevallier, MA et maquettiste de Spiritus, qui a créé la belle couverture de ce jubilé d’or. Découvrez la riche histoire de Spiritus dans le dossier et si vous voulez en savoir plus, procurez-vous le cédérom qui vous permettra de prendre connaissance de tous les articles publiés entre mai 1959 et septembre 2005.

Eric Manhaeghe

Les 50 ans de Spiritus

Sommaire

ACTUALITÉ MISSIONNAIRE

Sebastian M. Michael : La violence contre les chrétiens en Inde
Claudio Bertuccio : La Thaïlande aujourd’hui
Geneviève Éguillon : Appelées à vivre la kénose du Christ. 22ème Chapitre général des Franciscaines Missionnaires de Marie

DOSSIER : LES 50 ANS DE SPIRITUS

Athanase Bouchard : Place et vocation propres de Spiritus
Antoine Nwedo : Message de la Jeune Église d’Afrique
A. Bouchard – Raymond Saint-Jean : Quelques extraits significatifs
A. Bouchard – Raymond Saint-Jean : À l’écoute de tous, même de ceux qui dérangent… Développement d’une méthode féconde (1970-1974)
A. Bouchard – Raymond Saint-Jean : Discerner ensemble de nouvelles approches. Plate-forme de communication (1975-1985)
A. Bouchard – Raymond Saint-Jean : « Élargis l’espace de ta tente » (Is 54, 2) – « Garde ton identité » (1985-2008)
Michel Guichard : Un lecteur nous écrit

VARIA

Patrick Claffey : La théologie de la libération, mouvement ou moment ?

CHRONIQUES

Bernard Keradec : Marie première missionnaire. 64ème session de la S.F.E.M.
Paulin Poucouta : Second synode africain. Colloque de Yaoundé (18-21 novembre 2008)
Christian Tauchner : Identités négociées. La XIIème assemblée de l’IAMS, 16-23 août 2008
Maurice Cheza : Un théologien à l’écoute de son peuple. Jean-Marc Ela (1936-2008)

LIVRES ET REVUES

Recensions
Jean Delorme, L’heureuse annonce selon Marc. Lecture intégrale du 2e évangile.
Paul Coulon et Alberto Melloni (dir.), Christianisme, mission et cultures.
François Kibwenge El-Esu, Les enfants-sorciers en Afrique.
Pierre de Charentenay, Vers la justice de l’Évangile.
Raniero Cantalamessa, Viens Esprit Créateur. Méditations sur le Veni Crea-tor.
Anne Haller, Jean-Paul II et l’Amérique latine.
Gabrielle Nanchen, Compostelle. De la reconquista à la réconciliation.
Joachim G. Piepke (dir.), Kultur und Religion in der Begegnung mit dem Frem-den.
USUMA, Former à la pauvreté évangélique.