La prière des missionnaires

N°31 - Septembre 1967

Faire entrer dans le dialogue ceux et celles qui travaillent en situation missionnaire, là où se fait cette spiritualité que Spiritus s'est donné pour tâche non pas de susciter mais d'éclairer, de nourrir, de conforter et d'animer, telle était dès l'origine notre intention. Bien des obstacles encombraient le chemin, mais - succédant déjà au numéro 14 (enquête auprès des « frères missionnaires ») - le présent cahier est la preuve que nous en arrivons aux réalisations. Il y a en effet grand profit à sortir des études magistrales pour rencontrer la vie missionnaire telle qu'elle se connaît et s'éprouve, pas seulement chez les êtres d'exception qu'on met sur le pavois, mais au niveau de n'importe quel chrétien (laïc, prêtre ou religieux) engagé dans cette vocation. Si les missionnaires se désintéressent parfois de la manière dont leurs problèmes sont posés et solutionnés par les théologiens, c'est qu'ils ont l'impression qu'on prête peu d'attention à ce qu'ils peuvent raconter. Le résultat est qu'il n'y a pas d'échange ni de progrès réel : les théoriciens dans leurs bureaux restent des théoriciens et les missionnaires, qui sont à longueur de vie dans le bain, ne peuvent pas assimiler les idées nouvelles dont ils auraient besoin pour féconder leur réflexion et se préserver de la routine.

L'un des premiers objectifs de cette enquête était de vérifier le principe hors duquel le propos spécifique de Spiritus perd toute consistance, à savoir qu'il existe une spiritualité propre à la vocation missionnaire. Nous pensons en effet, avec le P. Yves Raguin, que « toute vocation oriente les énergies spirituelles et les polarise (de sorte que) la forme interne de notre prière, qui est l'expression de notre fonction dans le Corps mystique, se développe suivant la nature de celle-ci (car), s'il en était autrement, notre vie ne serait pas unifiée dans le Christ » (Bull. S. Jean-Baptiste, avril 1964). Au lecteur de juger si l'expérience confirme ce postulat de théologie spirituelle.

Il n'en faudrait cependant pas conclure que le présent dossier n'intéresse que les missionnaires. Combien de chrétiens butent encore sur le problème quotidien de l'union de la prière à l'action ! Il importe donc beaucoup à la réflexion chrétienne de voir comment les missionnaires, qui ont une vie si débordante d'activités de toutes sortes, affrontent et résolvent cette difficulté. Prient-ils et comment prient-ils ? L'immersion permanente de leur vie au milieu des non-chrétiens - condition qui devient de plus en plus celle de tous les chrétiens où qu'ils vivent - tend-elle à asphyxier leur vie spirituelle ou, au contraire, enrichit-elle - et comment - leur expérience de Dieu ? Connaissent-ils la prière des croyants d'Afrique ou d'Asie et comment influe-t-elle sur la leur ? Jamais encore une telle enquête n'avait été réalisée.

Spiritus

La prière des missionnaires

Sommaire

L'ÉVENTAIL DES RÉPONSES : Figure de la réalité d'aujourd'hui
PREMIÈRE QUESTION : Vocation missionnaire et horizons spirituels
DEUXIÈME ET TROISIÈME QUESTIONS : A la recherche de Dieu : Difficultés et nouvel équilibre
QUATRIÈME QUESTION : Action et contemplation
CINQUIÈME QUESTION : Les formes de la prière
SIXIÈME QUESTION : Les non-chrétiens et leur prière
SEPTIÈME QUESTION : Prier dans l'esprit du Christ
HUITIÈME QUESTION (p. 350) ET CONCLUSIONS : Exigences spirituelles des missionnaires

LIVRES ET CHRONIQUES
par S. DE BEAURECUEIL, B. BESRET, P. BOYER-MAUREL, J. LE MESTE
La prière d'Abraham / Thème de récollection
Prière et discernement / Lectures
Sur la prière / Livres reçus.

PRINCIPAUX AUTEURS RECENSÉS
Cardonnel, Clémence, Colin, Courtois, S. Emilie de Rodat, Ganne, Giuliani, Gorrée, Guardini, Hausherr, Jeanne d'Arc (Sr), Jean-Nesmy, Laplace, Lebas, Lohr, Marduel, Monier, Rahner, Rétif, Richomme, Rostand,
Rousselot, Voillaume