Liturgie et mission

N°48 - Février 1972

La libération liturgique opérée par le concile Vatican Il commence à porter ses fruits. Après le temps des déblocages, de l'adaptation, des premières expériences, nous voici parvenus à un point de la route où surgissent des questions plus fondamentales. Jusqu'où doit aller l'expression d'une liturgie, si elle veut être la prière, la louange, la célébration, la fête d'un peuple ? Quelles sont les conditions nécessaires à de vraies créations ? Quelle est la signification de l'eucharistie dans un monde qui a faim et soif de justice ?... A cette première série d'interrogations, ce cahier apporte des propositions de recherche. Pour aborder ces problèmes de liturgie, dans une lumière neuve, les espaces de la Mission et les nouvelles communautés et églises nous apparaissent comme des lieux privilégiés. C'est ce que veut exprimer le titre choisi pour le présent cahier : Liturgie et Mission.

Nous avons voulu faire place à la présentation de deux expériences : l'une vécue aux Philippines, l'autre à Yaoundé au Cameroun. Nous reconnaissons le caractère relatif et particulier de ces expériences. Mais nous les présentons précisément comme des expériences qui peuvent provoquer à la réflexion et à la discussion. La première pose le problème du rapport entre, d'une part, la vie sociale d'hommes en situation de dépendance et d'exploitation et, d'autre, part, des célébrations qui soient des appels à la conversion et à la libération. La seconde expérience soulève la question du recours à la culture traditionnelle: faut-il la prendre dans la matérialité de ses gestes et de ses cérémonies, au risque de verser dans l'archaisme et d'éloigner ceux qui ont déjà déserté ses formes traditionnelles ? Faut-il au contraire, s'appuyant sur le dynamisme profond d'une culture, dépasser la matérialité des gestes et des symboles en découvrant des paroles et des attitudes neuves ? Si ces questions ne sont pas faciles, elles doivent pourtant être posées.

Ce cahier marque également une nouveauté au plan de la couverture. Du sous-titre : cahiers de spiritualité missionnaire, nous passons à un nouveau : expérience et recherche missionnaires. Pourquoi ce changement ? C'est d'abord parce que, comme tout vivant, nous nous efforçons d'évoluer. Ce nouveau sous-titre traduit pour nous l'état présent de notre recherche. En effet, par suite de l'énorme reclassement qui s'est opéré dans le champ des disciplines théologiques (ecclésiologie, pastorale, catéchèse... ), reclassement qui est lui-même fonction de la vie de l'Eglise, les mots n'ont plus le même sens aujourd'hui qu'hier. La nouvelle expression, que nous avons retenue comme sous-titre, n'enlève rien à ce qui a été jusqu'à présent notre objectif, à savoir : réfléchir aux questions de la Mission et mettre en relief les exigences particulières de la fonction missionnaire. Mais elle veut signifier que notre recherche prendra son point de départ, davantage que dans le passé, dans l'expérience missionnaire et dans celle des nouvelles communautés et églises. Sur la page 2 de couverture, un nouveau texte reformule, en ce sens, notre projet de recherche et de travail.

Spiritus

Liturgie et mission

Sommaire

René Luneau : Une eucharistie sans pain et sans vin ?
Raymond Johanny : L'eucharistie, sacrement de libération
Lucien Deiss : Danse et liturgie
Maurice Fréchart : Création et renouveau en liturgie
Gaston Guillermo : Une célébration pascale aux Philippines
Pie-Claude Ngumu : Une messe africaine à Yaoundé
Robert Hamert : L'autogestion d'une communauté chrétienne

...et M. AMALADOSS, CH. VAN BUNNEN, J. HEIJKE, M. LAFON, L. LEGRAND, J. PIERRON, CL. TASSIN

récollection : Eucharistie et Mission
chronique : La conférence théologique de Nagpur