Parole et foi

N°50 - Septembre 1972

Il est devenu éclairant aujourd'hui de distinguer kérygme et catéchèse, comme deux stades distincts dans le mouvement qui conduit à la naissance et au développement de la foi chez un homme ou dans une communauté. Le kérygme est la première parole prononcée au nom de sa foi, à l'adresse de gens avec qui l'on chemine et l'on vit, mais qui n'ont pas avec le Christ de relation de foi explicite. La catéchèse, elle, est l'effort entrepris, au plan communautaire comme au plan personnel, pour exprimer une foi reçue et accueillie, pour se la dire dans un langage approprié et chargé d'expérience. C'est à ce second stade, celui de la catéchèse, que le présent cahier aborde les questions relatives à la parole et à la foi.

La période actuelle de l'Eglise est caractérisée par l'avènement et la croissance des églises particulières sur les cinq continents ; elle se distingue de ce fait par l'accent qui est mis sur la responsabilité de ces églises dans le fait de porter la foi et l'espérance dans le monde. Dans la ligne de la Pentecôte (Actes 2,1-13), chaque peuple, chaque groupe est invité à dire sa foi avec les mots de sa langue et à devenir ainsi communauté confessante. C'est pourquoi, dans cette perspective, la catéchèse connaît de nos jours un renouvellement assez extraordinaire.

Ce présent dossier est surtout méthodologique. Les auteurs qui s'y expriment appuient certes leur réflexion sur des expériences vécues, mais ils ne donnent pas de recettes. Peut-il en aller autrement, quand c'est chacun qui est invité lui-même à dire sa foi ? L'intérêt de ce dossier, pensons-nous, sera de permettre à ceux qui l'utiliseront d'analyser leur propre travail, de vérifier leur propre recherche. En ce sens, il présente donc moins des solutions toutes faites, qu'on applique simplement, que des instruments et des outils de travail.

Pourquoi n'essayeriez-vous pas de le travailler en équipe, entre évangélisateurs et catéchistes ? Pourquoi ne chercheriez-vous pas, à partir des lignes directrices qu'il propose, à tester, voire à critiquer, le genre de réponses que nous donnons souvent inconsciemment, les uns et les autres, aux interrogations sur l'origine et la nature du message ? Nous sentons bien qu'une telle démarche méthodologique a besoin d'être complétée par une autre : celle qui rendrait compte d'expériences et de réalisations pratiques, celle qui donnerait la parole à des communautés de croyants. Nous sommes prêts à le tenter dans un futur numéro, comme nous avons déjà essayé de le faire à propos de la liturgie (n. 48) et comme nous le ferons bientôt dans un prochain dossier sur le baptême (février 1973).

Spiritus

Parole et foi

Sommaire

DOSSIER : PAROLE ET FOI

Georges Duperray : La catéchèse, parole d'une communauté de croyants
Jean Cauvin : Réflexion sur une catéchèse au Mali
Isidore de Souza : La difficile recherche d'un langage africain de la foi
Henri Bourgeois : La foi chrétienne et son objectivité
Santiago Monast : Une liturgie, oeuvre du peuple

...et R. AGENEAU, A. DUBOIS, F. ÉVAIN, L. FLÜCK, G. LAUDIN, P. LEGENDRE, C.H. MILLET, C. PERRACHON, J. PIERRON, P.M. SPILLIAERT

récollection : Evangéliser... qu'est-ce-à-dire ?

chroniques :
Le catholicisme est-il occidental
Les techniques audio-visuelles
Le chapitre des missionnaires oblats de Marie