La mission au présent

N°53 - Mai-août 1973

Lorsque, il y a quelques mois, nous avons décidé de faire le point sur l'évolution de la mission, nous avions l'intention de nous en tenir à un cahier simple. Mais l'importance du sujet retenu et l'abondance des matériaux nous ont conduits à recourir exceptionnellement à la solution du cahier double. Sous le titre la mission au présent, nous réunissons donc les numéros 2 et 3 de l'année 1973. Et pour en rendre la lecture plus aisée, le présent cahier a été divisé en quatre parties.

C'est au niveau d'une approche fondamentale de la mission que ce cahier entend se situer. Dans une période de changements rapides comme l'a été la dernière décennie, nous sommes mieux à même de mesurer l'évolution qui s'est produite depuis la parution du décret Ad Gentes lors du dernier Concile. Plusieurs traits dominants caractérisent cette évolution. On constate d'abord une plus grande attention portée à l'expérience comme source d'intelligence de la mission. Expérience qui renvoie à une méthode d'étude plus inductive et qui donne la primauté au témoignage et aux découvertes de la vie. C'est au coeur de la foi vivante de personnes et de groupes en recherche que se font jour, peu à peu, les nouvelles dimensions de la mission. Dans cette praxis, l'aspect politique prend davantage de place. Comme nous l'avions aussi montré dans le numéro 51 sur mission et politique (décembre 1973), le témoignage chrétien récupère de plus en plus sa dimension politique, jusque-là en sommeil. Enfin, cette évolution de la mission ne concerne pas seulement les personnes : elle affecte aussi les groupes (instituts, mouvements... ) et les placent devant des problèmes de réforme institutionnelle.

A travers tout cela, c'est un nouveau visage de la mission qui commence à apparaÎtre. Le dossier d'enquête puis la longue étude de Guy Poitevin sur une Charte de la rencontre, s'efforcent d'en éclairer, à partir d'expériences vécues, les traits et les divers aspects.

Pour nous aussi, ce numéro a été l'occasion de faire le point sur l'évolution de la revue Spiritus, au terme de quatorze années d'existence, et d'établir les points de repère de notre position actuelle. Nous le faisons sous la forme d'un essai d'analyse institutionnelle.

Nous souhaitons vivement que ce cahier puisse apporter une aide à la réflexion et à la recherche de tous ceux qui travaillent à la mission en ces années de passage et de conversion éprouvantes. Il peut être aussi un instrument de travail mis à la disposition des sociétés missionnaires qui se préparent à tenir, en 1973 et 1974, des assemblées provinciales et générales. Enfin, nous sommes dans la perspective du Synode romain de l'automne 1974, dont le thème d'étude sera l'évangélisation du monde contemporain.

Spiritus

La mission au présent

Sommaire

1. Etudes et recherches
Jean Vérinaud : D'une assemblée à l'autre
Maurice Fournier : Etranger au sein des révolutions culturelles
J. P. Eschlimann : Un visage de l'évangélisation : la dépendance
Henri Maurier : Le missionnaire : serviteur ?
A. Razafintsalama : L'aide financière : entrave ou libération ?

2. Expériences et témoignages
Dossier d'enquête

3. Une charte de la rencontre
Guy Poitevin

...et S. DE BEAURECUEIL, M. BONNET, H. BUSNEL, A. HUSSON, B. KADY, M. LAMBERT, J. P. LAMMERT, G. LINSSEN, M. T. LEBORGNE, CH. MORTGAT, M. MAZZOLENI, ED. PEZET, K. WILSON et les membres du comité de rédaction.

4. Chroniques et informations
essai : Analyse institutionnelle de la revue Spiritus
l'événement : La conférence oecuménique de Bangkok
texte choisi : Une prise de position indienne sur l'aide financière