Communautés et ministères

N°54 - Décembre 1973

L'avenir des ministères chrétiens fait l'objet à notre époque de nombreuses recherches. Pour sa part, la revue Spiritus a déjà ouvert, à différentes reprises, cette piste de réflexion qui paraît essentielle pour l'avènement d'églises particulières et de communautés adultes et autonomes. Que l'on se souvienne, par exemple, de l'article de Jacques Dournes, Après le clergé (n° 44, février 1971), où il était dit que toute communauté doit pouvoir tirer de son sein les ministres dont elle a besoin pour vivre et se développer.

En la période actuelle de l'Eglise, il faut bien reconnaître que nous en sommes à un stade de commencement ou de recommencement. Nos discours ne peuvent être que provisoires et multiples, à l'image de la vie elle-même qui se cherche et s'invente dans la variété des contextes culturels et des situations ecclésiales. Car c'est de l'expérience qu'il faut partir. Nous essayons de le faire en ouvrant ce cahier par un dossier d'enquête et de témoignages.

Parler d'expérience, c'est parler d'initiatives, d'essais, de passages à l'action. C'est vivre une praxis (cf. l'article de Henri Bourgeois). Nous apportons dans les pages qui suivent l'exemple de quelques essais tentés en différents pays d'Afrique ou d'Asie. De plus en plus, chrétiens et missionnaires passent du silence à la prise de parole, du conformisme à la liberté créatrice et à la mise en route de processus nouveaux. Nous sommes témoins, en ce domaine, d'une avancée rapide, même s'il reste - et nous en sommes conscients - beaucoup de chemin à parcourir. Et cela d'autant plus que les obstacles ne manquent pas dans l'Eglise d'aujourd'hui. Résistances, coups de frein, actions de contrôle proviennent de la persistance des vieilles idéologies ecclésiastiques, comme aussi d'institutions qui refusent, pour renaître, de mourir ou de se transformer en profondeur.

La recherche sur les services et les structures de l'Eglise n'est point quelque chose de secondaire, eu égard par exemple, à d'autres préoccupations qui semblent plus fondamentales, comme le témoignage direct, l'action politique, la contemplation... Il est en effet impossible de dissocier la fin des moyens. A quoi servirait de discourir sur la nouvelle théologie de l'Eglise, si cela ne se traduisait pas finalement dans une rupture avec des formes traditionnelles et dans l'adhésion à une restructuration du peuple de Dieu ? C'est pourquoi tout ce qui touche à la réforme des ministères conditionne de très près la mission et la tâche des églises.

Spiritus

Communautés et ministères

Sommaire

dossier d'enquête : Mission et ministères
Joseph Comblin : Communautés et ministères
Henri Bourgeois : Passons à l'action
monographies : Recherches sur les nouveaux ministères
1 . De Tokyo, au Japon
2. De Mananjary, à Madagascar
3. De Fianga, au Tchad
4. Responsables de communautés à Pala, Tchad

...et R. CHAPUIS, J. LAROSE, J. LAVERDIÈRE, J. LEFEBVRE, J. ROCHON, M. SINGLETON, J. WARET et les autres correspondants qui ont collaboré à ce cahier

point de vue : Un sacerdoce « paysan »
l'événement : La huitième Semaine. théologique de Kinshasa
chronique : Une théologie noire de la libération