Présidence de l'eucharistie /2

N°70 - Janvier 1978

Ce cahier ne fait que développer la réflexion du précédent (n° 69) sur la Présidence de l'Eucharistie. La question n'est pas un exercice d'école, mais un problème urgent pour la structuration des Eglises locales. La fois dernière, le dossier d'actualité l'indiquait nettement. La courte communication du P. Lochet le rappelle dans le présent numéro.

Le dossier historique montrait comment une « structure » fondamentale de l'Eglise se traduisait dans son histoire en des institutions relatives à une période ou à une culture. Nous poursuivons cette recherche sous un angle double : 1. comment la notion de « pouvoir » s'est-elle introduite dans l'étude du sacerdoce et quel est le sens d'une telle conceptualisation - 2. la notion de « in persona Christi » ou « Ecclesiae », que l'on retrouve dans les textes de Vatican II. Il aurait fallu en venir à la signification de la présidence de l'Eucharistie, ce qui aurait permis une approche de la nature sacramentaire de l'Eglise et du sens profond de l'Incarnation. Nous renvoyons aux remarques pénétrantes de Mgr COFFY (Vocations, 279, 1 977, p. 328 ss). Le P. Lémonon, pour sa part, établit l'articulation évangélisation/ eucharistie/ ministères.

Tel est ce deuxième dossier : nous sommes bien conscients de ne pas être au bout de la recherche... mais convaincus qu'elle devait être faite.

Une objection nous a déjà été présentée : de quel droit parlons-nous de la présidence de l'eucharistie ? N'y aurait-il pas là un « néo-impérialisme » culturel, plus subtil et plus dangereux que les autres... ? A cela nous répondons que nous n'apportons aucune réponse pastorale à une question complexe. Nous répercutons sur nos lecteurs les interrogations des Eglises-soeurs des pays du tiers monde. La communion entre Eglises se fait dans le dialogue qui suppose l'égalité et la longue patience du temps et du cheminement. Il n'est donc pas question de se taire sur des sujets difficiles ; mais l'expérience des autres Eglises interroge sérieusement nos schèmes et nos convictions. L'inadéquation de nos modèles dans les autres cultures peut nous aider à prendre conscience de la leur dans la nouvelle culture qui se fait jour chez nous aussi. Loin d'imposer quoi que ce soit aux autres, nous nous mettons à leur écoute pour relire la Parole et l'expérience de vingt siècles. Ainsi pouvons-nous tenter d'y retrouver un dynamisme qui nous projette vers des formes plus adaptées pour porter cette attestation que le Royaume est déjà là, mais qu'il est aussi à réaliser.

Spiritus

Présidence de l'eucharistie /2

Sommaire

DOSSIER : PRÉSIDENCE DE L'EUCHARISTIE /2

Louis Lochet : Une recherche d'Eglise au Burundi
Christian Duquoc : Ministère et pouvoir
B.-D. Marliengeas : In persona Christi, in persona Ecclesiae
J.-P. Lémonon : Ministère et présidence de l'Eucharistie
Willy Eggen : Le pouvoir et le sacré
Pierre Dornon : Les premiers ministères dans l'Eglise de Corée

Equipe de Fénérive-Est : Des étudiants venus de brousse...
Interview en Tanzanie : Les réponses du président Nyéréré
Serge de Beaurecueil : Etre fidèle à quoi ?