Service et pouvoirs

N°71 - Mai 1978

La notion de service a toujours été le moteur de la spiritualité missionnaire, dans toutes les formes réelles que celle-ci s'est donnée, même dans les plus autoritaires. Aujourd'hui, service est presque synonyme de mission. Mais il ne faut pas se laisser prendre au piège des mots ! Si la disponibilité relève de l'intention, de la conscience et de la générosité, le service relève de la participation à la satisfaction des besoins des hommes. On sait que l'on ne peut exister sans les autres et que le service vrai est une action réciproque. Il ne peut y avoir de spiritualité intemporelle : ce serait se leurrer volontairement que de se réfugier dans la « bonne volonté ». C'est la première exigence de la communion vraie.

C'est pourquoi l'analyse du service au travers des pouvoirs concrètement exercés dans les communautés chrétiennes nous est apparu un bon test pour vérifier dans quelle mesure l'intention rencontre le réel. Il n'est nullement question de juger des expériences dans lesquelles nous ne sommes pas impliqués. Mais il est possible de dégager des interrogations qui peuvent renouveler notre dynamisme. Ce n'est jamais l'optimisme béat qui est le signe de l'espérance.

Le Comité de rédaction de Spiritus a décidé d'envoyer un questionnaire à diverses communautés dans le monde. La visée n'était pas strictement scientifique : nous n'avons pas les moyens d'une telle recherche. Mais cette sorte de sondage devait nous permettre de voir et la diversité des structures et les différentes recherches sur la question des pouvoirs dans les communautés chrétiennes. Sur deux cents personnes consultées, trentre-trois ont répondu, mais deux nous ont demandé de ne pas publier leur réponse.

1. Le questionnaire

Le texte envoyé portait donc sur les divers pouvoirs à l'intérieur des communautés chrétiennes - sur les détenteurs de ces pouvoirs - sur les limites d'application - et sur la finalité recherchée dans leur emploi. Au départ de cette étude, il est peut-être bon de mettre en évidence quelques remarques qui nous ont été faites sur la formulation du texte :
- l'usage de termes sociologiques a paru abstrait à certains et difficile à manier : Je vous avoue qu'il n'était pas facile de répondre à ces questions ; je n'en ai sans doute pas bien compris le sens. Enfin, je vous envoie quelques remarques en espérant que cela pourra vous servir quand même.
- les mots peuvent même apparaître dangereux dans leur emploi : Je suis un peu gênée par l'ambiguïté du mot 'pouvoir' : est-ce 'capacité qui peut être service' ou 'autorité qui crée et maintient une dépendance' ?
- l'hésitation peut porter aussi sur le mot 'communauté' : Dans la région de l'Est-Cameroun où je me trouve, les communautés ne sont pas encore réellement constituées. Nous sommes en période de recherche, de tâtonnements, de démarrage. C'est pourquoi je ne puis répondre que partiellement à ce questionnaire que je trouve d'ailleurs trop intellectuel par rapport à la réalité que nous vivons ici. - La réflexion préliminaire est d'abord partie sur le sens de 'communauté chrétienne'. Beaucoup d'entre nous comprennent la communauté chrétienne comme un groupe social à l'intérieur duquel les individus sont liés par des liens de foi, d'amitié, d'action commune ; il semble qu'on ne puisse parler de communauté chrétienne tant dans le diocèse que dans le pays.

2. Le dossier

Pour rendre compte de cette enquête, la solution la plus simple aurait été de publier les réponses les uns après les autres. Mais outre la monotonie, la longueur d'un tel texte rendait le procédé impossible : il aurait fallu y consacrer plus d'un cahier de la revue. Nous présentons donc ici un dossier qui essaie de dégager certaines lignes de force ou certains noeuds d'interrogation manifestés dans le courrier reçu.

3. L'examen des textes

Pour exprimer les questions qui surgissaient d'un tel dossier et aider à la réflexion, nous avons fait appel à un sociologue qui a été missionnaire à Madagascar, le P. CHANOON-MOËT, à un théologien, responsable du CERM, le P. JUGUET et à un professeur à l'U.E.R. et à l'I.S.T.R. de l'Institut Catholique de Paris, le P. ESPIE. Au travers de leurs remarques, il nous est loisible de nous interroger sur nos propres expériences qui voudraient tendre à être signe du Royaume...

Spiritus

Service et pouvoirs

Sommaire

DOSSIER : SERVICE ET POUVOIRS

Dossier d'enquête : Les pouvoirs dans les communautés chrétiennes
Bernard Chandon-Moët : Église, communautés et déplacements de pouvoir
Eugène Juguet : Les communautés chrétiennes face aux pouvoirs
Gabriel Espie : Que recouvre la notion de service

Mogkethi Motlhabi : Théologie noire et autorité
René Luneau : Églises d'Afrique : de la tutelle à la majorité