Premiers prêtres africains

N°8 - Octobre 1961

Le tableau de la sainteté sacerdotale africaine que nous croyons être les premiers à esquisser, présente bien des lacunes. Nous ne pouvions chercher à les combler sans déborder démesurément le cadre de ce numéro. Nous n'avons fait qu'ouvrir une voie encore inexplorée, avec l'espoir que d'autres revues seront
par-là incitées à reprendre et à parfaire notre projet.

On a trop l'habitude d'évaluer en chiffres et en statistiques le succès ou l'échec des efforts missionnaires. Les fleurs de sainteté que fait germer l'Esprit dans ces terres vierges, fraîchement ouvertes à son invasion, ont un autre langage. Une seule d'entre elles ne suffirait-elle pas à payer les sacrifices de tous les missionnaires de tous les temps comme elle eut suffi, au regard de Dieu, à justifier l'incarnation rédemptrice ?

Mais pour donner à l'Afrique chrétienne ses premiers saints, des saints canonisés, Dieu est peut-être en droit d'attendre que nous ayons le souci de connaître et d'invoquer ceux et celles qui déjà, en ces pays, ont offert à sa grâce l'accueil joyeux et plénier de leurs libertés ... Et il y en a - la lecture de ces pages nous en convaincra. - Encore ne révèlent-elles (et bien partiellement) qu'un seul des visages de la sainteté africaine. Il en est d'autres. Qu'on se rappelle les vingt-deux martyrs de l'Ouganda, béatifiés depuis 1920 : Mathias Murumba, Charles Lwanga, Joseph Mukasa, André Kaggwa, Pontien Gonza, Jean Muzei, puis Charles, Jacques, Noé, Denys, Athanase, Kizito, Mbaga, etc. Le 19 février 1956, a été officiellement introduite, à Rome, la cause de béatification de Victoire Rasoamanarivo, princesse malgache (1848-1894). Des écrivains ont récemment attiré l'attention sur de merveilleuses figures du christianisme africain. C'est Henry Bordeaux qui évoquait, il y a trois ans, dans « Ecclesia », l'émouvante histoire de Kalouga, vierge de l'Oubangui ; c'est Mgr Cristiani qui vient d'écrire la vie de Joséphine Backita (1869-1947), « la chanceuse, aimée de Dieu». C'est M. l'abbé Walker qui nous a parlé de son compatriote, le Frère Dominique Fara, religieux gabonais (1876-1922).

Puissent les prêtres africains nous aider bien vite à découvrir les saints et les saintes de leurs pays. N'est-ce pas une des tâches les plus urgentes de l'Eglise d'Afrique que de donner à ses enfants des protecteurs et des modèles, engendrés de son propre sein ?

A la veille d'un concile auquel participeront, pour la première fois dans l'histoire, de nombreux évêques originaires d'Extrême-Orient et d'Afrique noire, il est bon pour les chrétiens d'Occident d'apprendre qu'ils peuvent avoir, eux aussi, des leçons à recevoir de ces jeunes Eglises.

Pour nous missionnaires, la méditation des exemples de sainteté déjà donnés par le clergé africain est un puissant stimulant et un grand réconfort. Elle nous aidera à mieux estimer, respecter et aimer ces prêtres à l'avènement desquels nos aînés ont tant travaillé. Face aux redoutables exigences de la mission qu'ils
portent et qui, d'un jour à l'autre, peut encore s'accroître démesurément - comme dans les territoires d'où les missionnaires se trouvent expulsés - nos confrères africains ont vraiment besoin de toute la confiance de ceux qui, hier, les ont baptisés et qui, aujourd'hui, sont invités à les épauler dans des tâches d'auxiliaires.

A tous, missionnaires, prêtres d'Afrique et chrétiens de chez nous, nous avons voulu apporter des raisons d'espérer.

SPIRITANUS.

Premiers prêtres africains

Sommaire

DOSSIER : PREMIERS PRÊTRES AFRICAINS

François Morvan, Antoine Brasio, Narcisse Antoine, Théodore Tsala, Joseph Hirtz : Figures spirituelles du clergé africain
- Le père Guillaume Jouga, du Sénégal
- L'abbé Charles Maonde, du Congo
- Le père Louis Barros, d'Angola
- L'abbé Stéphane Kaoze, du Congo
- L'abbé Tobie Atangana, du Cameroun
- L'abbé Eugène N'kakou, du Congo
Mgr Georges Kettel : Le bon pasteur donne sa vie
André Raponda-Walker : Le doyen des prêtres africains vous parle
Joseph Rath : Laborieuse genèse des premiers séminaires africains
Jean Delcourt : Un séminaire congolais au XIXe siècle.

LIVRES ET CHRONIQUES

Deuxième chronique de spiritualité missionnaire
- A l'école des saints de la mission
- A l'écoute des évêques de France
Chronologie des premières ordinations africaines
Hommage au clergé congolais (par Mgr J. Fryns)
On nous parle de la formation du clergé africain