Le défi de la ville

N°86 - Janvier 1982

La ville est un terrain spécial pour la communication de la foi. Dès les premières années du christianisme, les villes ont joué un rôle particulier dans la diffusion de la foi. Les missionnaires chrétiens prennent de la distance vis-à-vis des communautés rurales juives ; ils sillonnent les routes romaines et établissent des communautés-relais dans les villes. Ce n'est pas notre propos d'étudier l'histoire des rapports entre villes et évangélisation. Nous voudrions simplement découvrir quelques problèmes qu'elles posent aujourd'hui à la mission.

La ville apparaît comme un ensemble vivant qui, certes, prend des formes diverses selon l'emplacement géographique, le rôle économique et politique, la renommée culturelle, mais c'est aussi un ensemble qui se structure en secteurs hétérogènes, avec des zones de tension, des pôles d'attraction, des espaces de rencontre. Les phénomènes qui s'y produisent sont donc très divers et contrastés, avec des langages différents et des modes de vie diversifiés, même si école et media tendent à une homogénéisation. La présentation du message exige, par le fait même, une continuelle adaptation.

Nous nous cantonnerons aux villes africaines - et c'est déjà un sujet trop vaste - mais notre numéro n'est qu'une invitation à la recherche. La ville africaine a changé de rôle, de fonction, de symbolisme aux périodes précoloniale, coloniale et post-coloniale. La ville ne peut être séparée de son histoire. Mais l'urgence du présent se fait plus grande du fait de la rapidité de l'urbanisation depuis les indépendances. De multiples facteurs interviennent pour activer ce phénomène : des besoins nés de la guerre, de la sécheresse ou d'autres catastrophes, mais aussi des désirs, des incitations, des fonctions sociales à remplir, vont contribuer à ces grands rassemblements.

La ville n'est ni Babylone, la grande Prostituée, ni la Jérusalem Céleste de l'Apocalypse : c'est une réalité complexe qu'il faut découvrir et analyser. C'est un creuset où les institutions du passé perdent de leur importance et de leur sens, mais où la culture traditionnelle peut imprégner les formes nouvelles de rencontre. C'est le désert où se perd la communion de la grande famille, c'est aussi un carrefour entre ethnies où l'ouverture peut conduire au dialogue. C'est le lieu où la modernité est la plus agressive, mais où la nouveauté peut ne pas être le plagiat de l'Occident. C'est le champ de combats et de luttes, mais ce peut être aussi la maison de communautés fraternelles. La ville est une chance et un défi. Notre foi chrétienne y fera-t-elle face ?

Spiritus

Le défi de la ville

Sommaire

DOSSIER : LE DÉFI DE LA VILLE

Pierre Vennetier : Villes et problèmes urbains d'Afrique Noire
Pierre Erny : Des villes, des hommes et des mythes
Jacques Binet : La ville à travers le cinéma d'Afrique Noire
Willy Eggen : L'analyse sociale dans la pastorale urbaine
Arnold Grol : Désespoir et espoir dans les bidonvilles de Nairobi
Jean-Marie Aubert : Au carrefour de la ville et de la campagne
Pierre Marchand : Une expérience... en Afrique de l'Ouest
Michel Du Buit : Villes et campagnes dans l'Eglise primitive

CHRONIQUES

Serge de Beaurecueil : Hymne à ma ville
Georges Duperray : L'incroyance a-t-elle quelque chose à nous dire