Oecuménisme et mission

N°87 - Mai 1982

Le mot « oecumenisme » s'applique spécialement, depuis le début du XIXe siècle, au mouvement pour l'unité des chrétiens. Frappés par le scandale de leurs divisions, des chrétiens et des Eglises tendent à promouvoir entre eux la rencontre fraternelle et responsable. Aujourd'hui cependant, le terme « oecuménisme » s'élargit : il tend à englober tout dialogue avec des croyants des autres religions et même avec les adeptes de diverses idéologies. Dans ce cahier, nous nous limitons, par suite du manque de place, aux relations entre les seuls chrétiens. La collaboration de nos frères orthodoxes paraîtra dans notre prochain cahier.

L'oecuménisme doit beaucoup à la mission et la mission reste un lieu test de l'oecuménisme. Le christianisme s'est présenté aux Africains et aux Asiatiques sous la forme d'Eglises concurrentes, alors que les auditeurs ne pouvaient saisir le fond des divergences qui existaient entre elles. Les distinctions retenues par les gens étaient le plus souvent du domaine de l'accessoire. Mais le vrai scandale était bien dans l'intolérance qui ressemblait à un impérialisme du sens, dans l'opposition acharnée qui confinait à la haine.

Mais la particularité des Eglises, leur diversité, peuvent être une chance et une grâce dans ces pays et ces cultures où l'Eglise doit s'inculturer. Chaque tradition chrétienne est en fait invitée par les autres à s'interroger sur sa fidélité à Jésus Christ, sur son interprétation de l'Ecriture, sur l'espérance qu'elle met en oeuvre. Certes, nombreuses sont les questions théologiques qui requerront une nouvelle approche et une véritable conversion : les sacrements, la doctrine, le ministère de la communion et la papauté, pour n'en indiquer que quelques-unes.

Dans la réalité des jeunes Eglises, l'oecuménisme joue à un autre niveau : on le voit bien à travers les témoignages reçus. Devant des situations neuves, dans des cultures différentes, dans les conditions économiques et politiques où se débattent de jeunes Etats contre le monopole des grandes puissances, les Eglises sont sommées d'apporter un message de libération et d'espérance et donc de conduire à des options qui peuvent leur être communes. Une telle démarche pratique montre bien que nulle ne peut se targuer de posséder la vérité. Jésus ne s'est-il pas dépossédé jusqu'à ce point : Dieu cloué en croix est couché sur le lit de l'accouchée (J. Debruynne).

Spiritus

Oecuménisme et mission

Sommaire

DOSSIER : OECUMÉNISME ET MISSION

Marc Spindler : Une réflexion protestante
E. R. Hambye : Inde : quelques notes et réflexions
Marcel Pelisse : L'oecuménisme en Corée du Sud
Etienne Sion : ... en Tanzanie
Jacques Delaville : ... au Cameroun
Judith Vollbrecht : Une enquête au Kenya
O. Michon : L'oecuménisme en Zambie
Charles Wackenheim : L'unité et la mission

CHRONIQUES

Serge de Beaurecueil : Méditation grammaticale
Michel Hubaut : François d'Assise, un missionnaire de l'Evangile
Paulo Suess : Cultures indiennes et évangélisation